Coques en Stock

Site Officiel – CN Alain Inzelrac – Concepteur & Constructeur de Voiliers accessibles à tous.

Notion INCHAVIRABLE

DSCN3318La notion INCHAVIRABLE n’existe pas en matière de normalisation CE 94/25 relevant de la directive Européenne NF EN ISO 12217-3.

Voici une brève explication, car nous entendons que tel ou tel voilier est presque Inchavirable !!! Ils peuvent être autoredressables, incoulable, avoir une bonne stabilité et à vérifier être incoulable.

Avec la CE 94/25 de la directive Européenne NF EN ISO 12217-3, il s’agit d’évaluer :

- la stabilité

- la flottabilité

- le redressement

Lors des tests relevant de l’exigence de la norme CE 94/25 de la directive Européenne NF EN ISO 12217-3.

Les seules références à prendre en considération sont Autoredressable – Stabilité Initiale – Incoulable.

Le Neo495 ( répond à toutes les exigences de tests pour la catégorie de Navigation C) répond à ces 3 exigences, de plus en Catégorie de navigation C .

  • La flottabilité dépend notamment du volume d’insubmersibilité intégré à la construction suffisant et calculé d’après le dessin du bateau. ( nous n’illustrons pas avec une image,pour  cause secret construction !)

DSCN3310

  • la stabilité initiale : du Neo495 lui permet de supporter le poids des 2 équipiers debout au niveau du livret de pont avec une gîte n’excédant pas 5°.

DSCN3327DSCN3323

le Neo495 lors des tests CE 95/25. ( NF EN ISO 12217-3 ), couché volontairement sous contrôle d’expert.

  • Autoredressable : les tests permettent de démontrer que le bateau après charriage volontaire ( couché à 90° ) se redresse sans assistance extérieure.

Dans le cas du Neo495 il est prévu de se redresser sans l’assistance même de son équipage, et reste navigable malgré le volume d’eau embarqué.

DSCN3283

Il est néanmoins recommandé la norme handicap intégrée au manuel du propriétaire de Neo495 pour un usage Handi. et de respecter la réduction de voilure par Force 4 prévue à cet effet.

La notion Autoredressable ne s’applique pas, par exemple au catamaran et trimaran, une fois le moment de redressement maximum dépassé ils se retournent à 100%. ils ne sont donc pas autoredressables sans assistance extérieure. Ce retournement peut être évité par la mise en place d’un flotteur en tête de mât, mais même avec ce flotteur, ils ont besoin d’une assistance extérieure pour se redresser.

On ne dit pas que tel ou tel voilier est presque Inchavirable !!!

Nos petits navires répondent à la norme  CE 95/25. ( NF EN ISO 12217-3 ).

Ils peuvent être autoredressables, possédant des volumes d’insubmersibilité, bonne stabilité et à vérifier incoulable.

Nous avons écris cet article avec le conseil de notre expert maritime.